Tirages couleur

!
!

Une photographie de Gerald Garbez

Interview
Qu’est-ce que la chambre vous a apporté ?

Au-delà des qualités techniques que propose cet instrument, l’utilisation de la chambre pour mon travail n’est pas anodine. Cet appareil m’a amené à changer ma façon de photographier, à adopter un comportement différent de celui que j'avais avec un appareil plus léger de type moyen format. Sa mise en place, l’utilisation d’un pied, me permettent d’approfondir le  temps de réflexion nécessaire sur ce que je décide photographier. Et ainsi j'apporte un soin particulier au cadrage.  
Cela joue pour moi un rôle également au niveau physique. J’avais besoin que cet objet  puisse contraindre mon corps, de ne pas faire qu’un avec celui-ci. 
Je veux offrir au spectateur, quand il regarde mes photographies, lors du premier contact, une vraie jouissance de l'œil. Je veux qu'il circule dans l’image, qu’il ne s’arrête pas pour fixer le regard sur un point précis. J'aimerais qu'il partage également le même temps de réflexion que j’ai eu au moment de la prise de vue, je voudrais en quelque sorte le retenir par une expérience photographique qui est celle que j’ai pu avoir au moment de l’exécution. 
Mais je tiens à souligner que mon travail photographique n’est pas d’ordre contemplatif. Il tient plus de l’observation : être attentif au sujet sur lequel je suis en train de travailler.

Lire la suite sur Galerie-photo

David Hlynsky

Interview

"J’ai élaboré une méthode personnelle de travail pour le Wilderness Camp qui est à dessein néo-romantique et proche de la peinture. Pour constituer essentiellement des tableaux de paysage, je réunis les accessoires, les appareils photo, les projecteurs et les sujets dans des "studios" impromptus dans la forêt ou dans un jardin abandonné derrière ma maison dans ma Petite Italie de Toronto. Je crée de faux détails de paysage sur un dessus de table à l’atelier pendant les mois d’hiver.

Les images du Wilderness Camp sont prises sur un film Polaroid de type 55 qui produit en instantané à la fois un positif et un négatif de haute qualité au format 4x5’’. Je traite ce négatif sur le terrain dans un simple bain chimique amené dans un tupperware.

Travaillant ainsi je prends une image au travers d’angles et de lumières différents jusqu’à ce que tout d’un coup l’une d’elles me surprenne. En général il faut plus de 20 prises pour que cela arrive. Les idées et les nuances apparaissent au travers des essais et des repentirs ainsi qu’une peinture qui évolue du premier jet à la facture définitive.

Lire la suite sur Galerie-photo

Henry Lewis & Christiane Thomas

Une illustration de l'Odyssée

L'Odyssée nous conte le retour d'Ulysse de la Guerre de Troie (vers le XIIème siècle av. JC ?). L'histoire a volé de bouche en bouche jusqu'à Homère (VIIIème-VIIème siècle avant JC) que l'on retient comme auteur du poème dans sa forme actuelle. On sait qu'il fallut 10 ans au malheureux Ulysse pour retrouver son pays, son fils et sa femme. 10 ans que dura l'Odyssée, 10 ans d'une aventure où les enfantillages des Dieux prennent en otage la sagesse et l'humanité du héros. 10 ans de courage et d'opiniâtreté impuissante face au destin toujours contraire. 10 ans de condition humaine… et un texte fondateur pour les peuples d'Europe. Les photographies d'Henry Lewis et de Christiane Thomas illustrent l'Odyssée. La narration photographique est répétitive comme le sont les formules narratives du poème : "ils s'embarquèrent aussitôt et, assis en ordre sur les bancs, ils frappèrent de leurs rames la mer grise d'écume…" ou "quand parut l'aube aux doigts de rose". La naïveté des tableaux centraux s'oppose à l'étrangeté raffinée et inquiétante des fonds radiographiques, qui témoignent de ce que l'histoire d'Ulysse est toute entière soumise au regard des Dieux. La toute petite scène où le héros humain déploie son courage n'est que le centre d'un vaste ensemble indifférent. De ce centre pourtant vient la lumière, vient l'espoir, vient l'action, vient la force brute d'une vie courageuse et pourtant dérisoire. Tout le message de l'Odyssée. 

Lire la suite sur Galerie-photo